L’arrivée

C’est la deuxième fois que je venais dans cette ville. Je découvrais Madrid sous un autre visage. 

Puis surtout cette fois-ci, j’étais conviée au mariage d’un ami.

Pour profiter au maximum de ce week-end, sous le signe de l’amour éternel, nous avons intelligemment décidé (mes deux amies et moi) de partir de Roissy à 6h45 du matin.

Blague à part : Faites le calcul, si vous habitez sur Paris, ça vous fait vous réveiller à 3h30 du matin pour être à l’aéroport minimum 1h30 avant.

Au début ça allait mais l’après-midi on a moins fait les malignes.

De ce fait, nous voilà en partance pour l’aéroport, j’avais réservé un parking (www.YummyPark.com) histoire de laisser ma voiture dans un lieu sûr et proche de l’aéroport. Le service est top, une navette vous emmène à l’aéroport et vient vous rechercher au retour. Ils sont ouverts et disponibles 24/24h. Pas de mauvaise surprise en rentrant : On recommande ! (Vivement même)

Je vous épargne l’aéroport parce que c’est chiant et tout était fluide. Bien que ma pote ait eu des envies meurtres lorsque qu’on lui a jeté son huile de corps hors de prix parce que cela faisait 120ml et qu’au final elle s’est aperçue quelques minutes après que sa bouteille d’eau était toujours dans son sac…

Arrivées sur place on étaient ravies de la température (bah oui, Paris : 10 degrés en septembre c’était tendu) et de l’ambiance de la ville.

L’Espagne

Je ne peux pas être objective pour plusieurs raisons : l’homme qui partage mon quotidien est espagnol et j’y ai vécu à nombreuses reprises. La capitale Madrilène, connue pour ses équipes de foot, sa royauté et son histoire n’est pas la ville espagnole que je préfère mais on a passé un très bon week-end.

Je vais vous détailler notre programme :

Vendredi, dès les valises laissées dans le Airbnb près du centre-ville, nous voilà en partance pour la Plaza Mayor et le Mercado San Miguel.

Plaza Mayor, comme dans chaque ville d’Espagne vous avez une place « principale », typique du pays. Elles possèdent des caractéristiques qui permettent de les distinguer des autres types de places : plan rectangulaire, arcs en plein cintre, façades uniformes, arcades, balustrades, galeries de balcons et médaillons décoratifs.

Les + : De nombreux bars et terrasses s’y trouvent de quoi se poser au soleil.

L’architecture est belle, prenez le temps de regarder les détails des statues et appartements entourant cette place.

Les – : Endroit touristique = mascottes.

Assez bruyants ces faux « Spiderman« , « Minions« , « Mario« , voudront faire des photos avec vous en échange de quelques euros. Ils peuvent être assez « lourds » et vous gâcher ce moment.

Mercado San Miguel est ce qu’on appelle marché couvert chez nous.

A la différence que vous mangez sur place. De nombreux stands sont présents : charcuterie espagnole, fromage, tapas, fruits frais, huîtres et produits de la mer, cave à vins. Tout est fait pour que vous puissiez acheter pour chez vous mais aussi manger sur place et déguster ces divers produits de qualité.

Les + : Immersion totale dans la gastronomie espagnole, goûtez tout ce que vous pouvez, les prix sont abordables (tapas : de 3€ à 5€, verre de vin à partir de 3€), ambiance chaleureuse, les madrilènes vont se restaurer très souvent la bas. Rien de mieux quand les autochtones valident un endroit.

Les – : Les bonnes choses attirent le monde vous ne serez pas seuls, préparez vous à marcher au ralenti et vous sentir un peu compressé.

Les endroits pour manger sont pris d’assaut, si vous êtes en groupe tirez à la courte paille et l’un d’entre-vous ira garder la place au chaud pour les autres.

Un autre marché couvert plus grand est aussi THE place to go à Madrid : Mercado San Anton.

Ensuite ce fut direction Gran Vía, l’équivalent des Champs-Élysées à Madrid, où nous sommes allées au sein du plus grand Zara d’Europe : 4 étages de mode pour l’enfant, la femme et l’homme. (le paradis quoi)

A savoir, les sélections espagnoles ne sont pas les mêmes qu’en France. D’ailleurs je préfère les sélections de nos voisins, plus mode, plus pointues, plus risquées et colorées. J’ai forcément craqué pour une chemise oversized rayée à imprimés pour la somme de 25,95€. Ça ne se vérifie pas toujours, mais pour le coup, elle était moins chère à Madrid qu’à Paris.

Après cette petite balade on est rentrées dormir, SIESTA espagnole oblige. (aucun problème pour nous acclimater à cela).

La fin d’après-midi, début de soirée arrivant on a réservé chez Prada a TopeRestaurant traditionnel à tomber, les plats sont succulents et les amateurs de vins s’accorderont un petit plaisir avec une bouteille de Reserva.

L.

  • Chemise : Zara
  • Chaussures : Vans « Old Skool »
  • Jean : Noisy May
  • Headband : Pieces
  • Pochette : Bimba & Lola

  • Accessoires :

Main Gauche :

  • Bague : Pandora
  • Montre : Cluse

Main Droite :

  • Bagues : Majeur : Gemmyo « Syracuse » / Index : Louyetu
  • Bracelets : Renoma et Hipanema

Les Accessoires et moi…une longue histoire d’amour, on en reparle bientôt.

L.